Maltraitance

Dis-moi l’Humain, es-tu à la hauteur de mon amour ?

Même pour un éducateur canin, décembre est synonyme de fêtes, de joie, de bonheur, d’amour partagé.

Fêtes de fin d'année

Désolée, je vais un peu plomber l’ambiance.

Toutefois il me semble important, en bon éducateur canin positif que je suis, de vous informer d’un sujet très peu évoqué, surtout en cette période où vous avez peut-être l’intention d’adopter un chien ou un chat.

Je vous promets qu’au mois de janvier le thème sera plus joyeux !

Idée reçue

Frapper, hurler, effrayer, insulter, secouer par la peau du cou… J’en passe et des pires !

Nous avons tous une idée bien définie de ce qu’est la maltraitance envers les animaux.

Nous estimons que maltraitance rime avec violence physique ou psychologique. Pas seulement.

La maltraitance commence bien avant les coups et elle est beaucoup plus répandue qu’on ne le croit.

Quand nous ne répondons pas aux besoins éthologiques de l’espèce avec laquelle nous partageons notre vie, nous sommes maltraitants.

Et nos chiens et nos chats sont les premières victimes de ce manquement.

Mon chien aboie de manière intempestive : faites appel à un éducateur canin

Voici quelques exemples de maltraitance passive ou involontaire que vous avez certainement rencontrés

Ce voisin, dont vous n’avez jamais vu le chien ailleurs que derrière les grilles de son portail, pauvre chien qui n’a pour seule occupation que d’aboyer après tous les passants, est maltraitant.

Il en est de même pour le chien qui aboie toute la journée chez lui en présence ou en l’absence de ses humains.

Ou bien encore la vieille dame du bout de la rue qui promène son Yorkshire sans jamais le laisser renifler les traces d’urine et les déjections des autres chiens « parce que c’est sale ».

Celui qui tient son chien constamment en laisse courte, parce qu’un chien doit s’adapter au rythme de son « maître », marcher au pied, ce maître qui ne laisse jamais l’animal explorer son environnement.

Cet autre qui choisit un Malinois comme compagnon parce qu’il est beau, vif, intelligent, obéissant mais qui ne le sort que vingt minutes par jour en rentrant du travail.

On peut extrapoler ainsi, sans fin, à d’autres espèces.

Quel rapport entre un poisson rouge et un éducateur canin ?

Mais que vient faire ici le poisson rouge ?

Vous allez sans doute me trouver ridicule.

Mais avez-vous déjà pensé que pour le poisson rouge qui tourne sans fin dans son bocal, il s’agissait aussi de maltraitance passive ?

Un « simple » poisson rouge a des besoins éthologiques :

  • vivre en groupe
  • évoluer dans un environnement vaste et riche en cachettes
  • chercher sa nourriture

Servir de décoration d’intérieur n’en fait pas partie.

Chaque espèce a des besoins différents.

Éducateur canin et comportementaliste félin

Et le chat alors ?

On entend trop souvent des affirmations telles que « un chat, ça se débrouille très bien tout seul ».

Enfermer un chat dans un contexte de vie inadapté à ses besoins est en soi une violence.

De même que lui imposer de se retrouver seul dans un appartement pendant plus de 9 heures par jour sans source de stimulations.

Sans parler de le prendre continuellement dans les bras, de lui imposer des caresses ou de l’obliger à vivre en surpopulation avec d’autres chats. 

Partir en vacances en laissant son chat à la rue sous prétexte qu’il est libre, sans même prévoir que quelqu’un passe tous les jours le voir, lui donner à manger, le rassurer et le conforter dans la confiance qu’il a placée dans ses humains est également à considérer comme un acte de maltraitance passive, ainsi qu’un manque d’engagement envers son animal.

Le chat et le tabac. Maltraitance passive.

Fumer en présence d’un chien ou d’un chat.

Les chats seraient davantage exposés aux dangers du tabac car lorsqu’ils se lèchent pour faire leur toilette, les félins ingèreraient en plus des particules de tabac.

En effet, quand l’animal se couche sur le tapis, le canapé, ou les vêtements d’un fumeur, il collecte des résidus de fumée de cigarette dans sa fourrure (Les animaux : victimes du tabagisme passif, publication sur ma page Facebook et mon compte Instagram, 8 octobre 2021).

Quelques autres mauvais traitements passifs

  • Erreur dans le choix d’une race. Pourquoi ? Parce que certaines races ne sont pas adaptées pour vivre en appartement. C’est le cas des Husky, Border Collie, Berger australien.
  • Tenir un Chihuahua dans les bras, c’est faire fi de ses besoins de se dépenser (Chien sac à main, c’est ainsi qu’il est surnommé, publication sur ma page Facebook et mon compte Instagram, 7 octobre 2021).
  • L’anthropomorphisme ou le déni du chien : projeter sur le chien ses propres besoins ou ses propres pensées est maltraitant, comme attendre de lui des particularités qui nous accommodent.

Certains humains voudraient que leur chien se comporte comme leur enfant, ce qui est impossible et destructeur.

Il faut savoir que l’anthropomorphisme diminue l’espérance de vie du chien, il accélère la sénilité et la sénescence.

Consulter un éducateur canin si votre chien tire en laisse
  • La marche en laisse : savez-vous que la vitesse de croisière du chien est le trot, soit 15 km/h pour 3 à 5 km/h pour l’humain.

La marche en laisse devient donc une frustration.

Imaginez que l’on vous demande de parcourir plusieurs kilomètres à pied en tenant la main d’un enfant de deux ans !

Votre chien ne se fatigue pas assez.

Le promener en longe d’une longueur de 5 à 10 m est un compromis acceptable.

Chat et croquettes. Nourriture industrielle. Exemple de maltraitance passive.
Chien et croquettes. Nourriture industrielle. Exemple de maltraitance passive.

Et encore

  • La nourriture industrielle : pour un carnivore, la très mauvaise digestibilité des céréales contenues dans les aliments industriels entraîne un long temps de digestion et crée une demande énergétique intense de la part de l’organisme.

Souffrant d’un système digestif surchargé, les animaux nourris au pet food dorment souvent et nombre d’entre eux sont gras, mous et apathiques.

En étant si accablés, les chiens et les chats perdent leurs motivations en vivant coupés de leur environnement.

Chien qui s'ennuie
Chat qui s'ennuie
  • L’ennui : un chien n’est pas fait pour s’ennuyer toute la journée, pour passer sa vie dans un jardin, pour avoir comme seule occupation quotidienne de gober une gamelle de croquettes en dix secondes, pour servir de défouloir affectif, pour se promener uniquement en laisse courte sans jamais être libre de ses mouvements.

Un chien est un compagnon de vie.

Il n’est pas un faire-valoir ni la touche finale d’un joli petit tableau familial, ou encore une source de motivation pour faire son footing, une alarme pour faire fuir les cambrioleurs.

Il est avant tout un animal avec des besoins complexes.

Les maltraitances involontaires ont pour conséquence notamment :

  • des problèmes de peau
  • des troubles du comportement tels que les aboiements intempestifs, l’agressivité, la dépression, la destruction.

Le Docteur vétérinaire Thierry Bedossa a dit lors d’une émission radiophonique :

« La considération des animaux a énormément augmenté, en tout cas dans les discours, dans les faits, ça n’est pas le cas… » (Enfants et animaux : copains comme cochons, France Inter, Barbatruc, 6 novembre 2021).

Faisons alors en sorte de respecter les besoins fondamentaux de nos animaux domestiques, ils seront en meilleure santé et mieux aimés.

Dans un prochain article, j’évoquerai le jeu.

En attendant, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année en compagnie de votre animal préféré !

Christine Malenfant éducateur canin et coach comportementaliste.

Les animaux parlent à qui les écoute ! Amour d'animaux vous dit à bientôt. Éducateur canin comportementaliste.
Les animaux parlent à qui les écoute ! Amour d’animaux vous dit à bientôt.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × cinq =

  1. Christine j’ai trouvé ton article très intéressant. Ta reconversion est passionnante. Merci pour toutes les informations nouvelles.

    • Merci pour tes compliments qui me vont droit au coeur. Dommage que tu sois si loin mais je consulte également en visio uniquement pour les troubles du comportement, avis à la population !

  2. Merci Christine.
    Si certaines choses paraissent évidentes en les lisant, ça interroge car nous n’y pensons pas forcément spontanément.
    Cela nous rendra meilleur coloc pour nos (amour d’) animaux.

  3. Grand Merci pour cet article !
    Il force la réflexion du positionnement de l’humain par rapport aux animaux.
    L’empathie est effectivement la qualité principale à cultiver face à nos amours d’animaux !
    Merci encore pour ton éclairage..